Peur de l’accouchement ?

Vous êtes enceinte et redouter l’accouchement? Vous faites malheureusement partie de la majorité d’entre nous. Peut-être avez-vous entendue des histoires d‘accouchement difficiles ou avez peut-être trop surfé sur internet.
Avec une préparation mentale à l’accouchement, il est facile de se libérer de ses peurs de l’accouchement et de l’envisager positivement.
Nadine Ballmer est hypnothérapeute et a fondé Hypnobirthing Switzerland il y a 8 ans. Elle et son équipe ont donné depuis plus de 1 000 cours sur la préparation mentale à la naissance et sont très familiers avec la question de la peur de l’accouchement. Nadine est elle-même maman de trois enfants dont 2 jumeaux.
Je l’ai rencontré quand je voulais me préparer à la naissance de mon fils. Ma mère a eu une naissance difficile avec moi et j’avais « hérité » de cette peur. De ma propre expérience, je peux vous dire que cela fonctionne vraiment.
Nadine Ballmer va expliquer pourquoi cela marche.

D’après votre longue expérience, d’où vient cette peur de l’accouchement ?

Vous venez de mentionner un point très important: il y a des soi-disant croyances telles que: «Ma mère a eu une naissance difficile, alors ce sera pareil pour moi.» Ou même des déclarations de gynécologues, telles que: «Oh, mais vous avez un petit bassin »ou« Mais c’est un gros bébé que vous avez. »Les parents et les médecins en particulier ont un impact énorme sur notre façon de penser. Ajoutez à cela de nombreux autres facteurs qui déclenchent l’anxiété, tels que les histoires de naissance de nos amies, qui n’en a pas déjà entendu parler … Les histoires négatives sont racontées beaucoup plus souvent que positives. Aussi des récits de notre entourage plus large, parce que dès que l’on est enceinte, tout le monde vous raconte leurs histoires de naissance même si ce n’est pas sollicité. Enfin, la télévision a une influence non négligeable, parce que vous voyez rarement une belle naissance 😉 Celles-ci sont toujours dramatisées. Et bien sûr, un accouchement traumatique que vous avez vécu peut avoir un impact négatif.
En résumé, on peut rarement dire que c’est une phrase ou un événement seul qui constitue la peur mais plus la somme de toutes ces choses négatives. Le fait est: quand il s’agit de l’accouchement, vous entendez presque seulement du négatif, il est donc presque impossible d’imaginer qu’une naissance peut aussi être normale ou même belle. J’ai souvent eu l’expérience que les histoires positives ne sont plus racontées, parce que plus personne ne les croit.

Comment l’hypnose peut-elle calmer ces peurs ?

Je pense d’abord que nous devons comprendre pourquoi les peurs de l’accouchement sont si contre-productives. Vous pourriez aussi dire: « Eh bien, avoir peur n’est pas si mal, je peux faire avec ». Mais l’accouchement est différent que lorsque vous prenez un vol pour Londres avec la peur de voler par exemple. Ceci est inconfortable, peut également être très désagréable, mais vous pouvez vous en sortir sans dommage majeur.
Pour l’accouchement, c’est différent parce que le corps doit travailler- et il réagit à la peur, il est bloqué par la peur. La peur active son système de défense. Notre cerveau fonctionne de la même manière qu’il y a 100 ans, lorsque l’ours était devant nous ou que nous avions un autre problème sérieux: le sang et l’oxygène sont transportés aux extrémités pour que nous puissions attaquer ou nous échapper. Aujourd’hui, il n’y a plus d’ours – du moins pas dans la salle d’accouchement – mais notre corps réagit exactement de la même manière. Cela conduit au fait que l’utérus n’est plus bien approvisionné en sang et ne fonctionne pas correctement. Ce qui à son tour conduit à de la douleur inutile ou même à totalement bloquer le processus de l’accouchement. Après cela, un cercle vicieux s’installe souvent: l’anxiété crée de la tension, la tension crée de la douleur et la douleur crée plus d’anxiété.

Voici comment l’hypnose peut aider:

 

  • Les images induisant la peur sont éliminées dans le subconscient, car souvent ces images ne sont pas conscientes et ne peuvent donc pas être changées
  • Les événements négatifs sont désensibilisés ce qui veut dire que vous sortez les émotions négatives
  • La relaxation mentale est établie. Parce que la relaxation est l’antagoniste de la crainte et libère l’analgésique naturelle du corps, qui est 200 fois plus fort que la morphine.

L’hypnose est-elle compatible avec les analgésiques ou la péridurale ?

Absolument! L’un n’exclut pas l’autre. Chaque naissance est différente et les antidouleurs ou la péridurale ne peuvent pas être exclus. Cependant, nous constatons clairement que les femmes utilisant la méthode d’Hypnobirthing utilisent beaucoup moins d’analgésiques parce que leur corps répand beaucoup plus de leurs propres analgésiques, les soi-disant endorphines. Beaucoup envisagent la méthode d’Hypnobirthing comme un cours «ésotérique» qui ne laisse aucune place à la médecine traditionnelle. Ce n’est pas du tout le cas. Il s’agit plus que tout le monde travaille ensemble dans les meilleures conditions.

« Chaque naissance est différente et les antidouleurs ou la péridurale ne peuvent pas être exclus. »

Y a-t-il d’autres méthodes qui peuvent aider ?

Oui, la méthode Hypnobirthing n’est pas que de l’hypnose pure, mais un concept de préparation mentale à l’accouchement. Les techniques de respiration jouent un rôle particulièrement important. Avec nous, la femme obtient une technique de respiration pour chaque phase de l’accouchement. Les ancrages mentaux sont un outil important: nous utilisons donc délibérément de la musique et des CD, qui sont utilisés lors de l’entraînement, de sorte que pendant la naissance, les sentiments positifs peuvent être facilement retrouvés. La personne qui peut aussi soutenir grandement le travail – mais pas nécessairement – est le partenaire. Nous donnons aux hommes des outils pour les aider à ne pas rester impuissants et accompagner la femme de façon optimale.
D’autres méthodes sont également importantes, mais pas aussi pertinentes en comparaison avec celles mentionnées ci-dessus.

D’autres conseils pour minimiser les peurs de l’accouchement ?

Bien sûr, nous devons toujours faire attention à ce que la pensée positive ne soit pas écrasée par un millier de messages négatifs. Donc, nous conseillons à nos couples de ne pas tout chercher sur internet. Ils devraient également s’assurer qu’ils n’entendent plus d’histoires d’horreur sur les accouchements de la part de leur entourage. Nous avons plus de 40 magnifiques témoignages sur la naissance sur notre site pour aider les femmes à rester positives.

À propos de Hypnobirthing Suisse

Nadine Ballmer Kinderwunsch

Une fois par mois, une inspiration de holistia par émail :