Rapport à l’argent et estime de soi

Endetté(e)? Fauché(e)? Sous-payé(e)? Ou avez-vous le sentiment que l’argent vous coule entre les doigts

Notre rapport à l’argent est un moyen simple d’identifier nos croyances intérieures et notre estime de soi.

Christelle Pillot est coach certifiée et a suivi les séminaires de T.Harv Eker, auteur du bestseller « the Secrets of the Millionaire Mind », sur la psychologie de l’argent.

Voici ses conseils pour utiliser l’argent comme outil de développement personnel.

En quoi notre rapport à l’argent est-il un indicateur de notre estime de soi?

Une notion que j´ai adorée dans les séminaires de T.Harv Eker auxquels j´ai participé est que l´argent n´est qu´un résultat physique de notre monde intérieur. C´est le résultat de nos pensées, de nos émotions, de notre spiritualité. Comme diraient les youtubeurs de  » tout le monde s´en fout « , l´argent est un score. Donc si on ne se croit pas être capable d´atteindre ce score, on ne l´atteint pas. Si on ne croit pas être à la hauteur de ce score, on ne l´atteint pas, si on pense qu´atteindre ce score n´est pas important, on ne va pas mettre nos efforts dans cette direction.

En général, ce qui bloque dans notre mode intérieur est l´estime de soi. Les croyances que nous avons par rapport à l´argent ou par rapport à nous-même et le manque de but précis qui nous fait aller de l´avant.

Quels sont les schémas de croyances les plus usuels par rapport à l’argent?

En fait les croyances sont des opinions fortes, que nous avons fabriquées suite à l´interprétation de notre vécu, de nos expériences passées. Mais les croyances sont aussi des opinions dont nous avons héritées de nos parents, de notre milieu socio-culturel, et que nous avons acceptées, intégrées, sans jamais les avoir remises en question. Nous ne voyons pas le monde tel qu’il est, nous voyons le monde tel que nous sommes, à travers nos filtres de pensées et d’émotions.

Les croyances peuvent être habilitantes ou limitantes. Pour identifier nos croyances, il suffit d´observer notre vie. Nos actions ou non-actions seront toujours en accord avec nos croyances prédominantes, et ces actions ou non-actions créent et renforcent notre schéma de croyances. Lorsque je conduis des séances de coaching sur le thème de l´argent, nous travaillons sur une liste de 72 croyances. A ce sujet la personne coachée les note de 1 à 10 en fonction de son opinion. (1: pas du tout d´accord, 10: tout à fait d´accord).

En voici quelques-unes:

« Pour devenir riche, tu dois marcher sur les autres. »
« L´argent ne fait pas le bonheur. »
« L´argent n´est pas important. »
« Il faut travailler dur pour avoir de l´argent. »
« Il faut de l´argent pour faire de l´argent. »
« En tant que femme, c´est encore plus difficile d´être riche. »
« Les riches s´enrichissent sur le dos des autres. »
« Ce n´est plus possible aujourd’hui de faire fortune. »
« Il faut être né dans le bon milieu social pour devenir riche. »
« La richesse est une entrave à la spiritualité. »
« Je n´ai pas assez étudié pour prétendre faire de l´argent. »
« Ce n´est pas pour les gens comme moi. »
« Je n´ai pas le droit de posséder des richesses quand d´autres meurent de faim. »

Plus le score est élevé plus vous avez des croyances négatives au sujet de l’argent.

Que peut-on faire pour se réconcilier avec l´argent?

Pour se réconcilier avec l´argent, il faut donc changer notre schéma intérieur et pour cela, il faut commencer par:

  1. Avoir conscience de ses croyances bloquantes. En comprenant leur origine, leur fondement, leur implication dans notre comportement au quotidien, on se rend compte qu’elles sont non-fondées et on peut les remplacer par des croyances positives. Par exemple si malgré un beau parcours professionnel, vous ne vous félicitez jamais de vos succès et ne pensez jamais être à la hauteur, vous programmez ainsi votre esprit toujours en mode échec et n’occupez pas votre place méritée (syndrome de l’imposteur). En ayant conscience de cela vous pouvez renverser la tendance en vous félicitant tous les soirs sur ce que vous avez accompli même si cela vous parait minime (simplement d’avoir réussi à finir sa journée, se féliciter de petites réussites, d’avoir pris du temps pour soi) et le matin en formulant des affirmations positives : « je suis doué(e), intelligent(e), j´ai tout pour réussir », « Je suis tout aussi digne, méritante et capable de réaliser tout ce que je veux, dans tous les domaines de ma vie, comme n’importe quelle autre personne sur terre ».
  2. Observer ses émotions puisque c’est elles qui sont le baromètre et vous permettent de savoir si vous êtes sur le bon chemin, si certaines de vos croyances vous sabotent encore le travail. Par exemple, vous pouvez noter les émotions que vous ressentez quand vous parlez d´argent, quand vous côtoyez des gens qui en ont plus ou moins que vous, quand vous demandez une augmentation, ou vos honoraires. Si des émotions négatives telles que « mais je ne suis pas assez bon pour prétendre à ce poste », « Si je demande ce type d’honoraires, j´ai peur d´être vue comme un imposteur » surviennent il y a encore un travail à faire. Les émotions permettent de s´analyser en toute honnêteté.
  3. Connaître nos motivations et les valeurs profondes qui nous poussent à agir. Et donner du sens à l’argent. Cela aide de se poser les questions suivantes: Que ferais-je si j´avais plus d’argent à disposition? Comment utiliserais-je cet argent pour soutenir de beaux projets ? Le besoin d’argent prend ainsi un sens plus profond..

« En général, ce qui bloque dans notre mode intérieur est l´estime de soi. Les croyances que nous avons par rapport à l´argent ou par rapport à nous-même et le manque de but précis qui nous fait aller de l´avant. »

À propos de Christelle Pillot

3C51D151-71B4-4761-8585-C33190D9D127

Coach certifiée, praticienne en Reiki, et aussi praticienne certifiée en sophrologie.
Il y a environ 2 ans, elle a décidé de stopper sa carrière d´ingénieur commercial pour donner une vraie chance à sa passion du développement personnel. Sa décision a été motivée par ses 3 enfants, pour qu´ils grandissent en croyant que tout est possible, pour leur montrer le chemin.
Son coaching a pour but de vous aider à suivre votre passion et pouvoir vivre de celle-ci.

Une fois par mois, une inspiration de holistia par émail: