Et si vous essayez le slow?

Dans un monde où le faire et l’agitation est souvent perçu positivement comme du dynamisme ou quelqu’un passant à l’action, RALENTIR peut-être difficile.
Le domaine de la santé ou du développement personnel n’est pas épargné et beaucoup d’informations sont à disposition (y compris sur holistia.ch) sur comment faire pour s’améliorer ou améliorer sa santé.
Il m’a paru important d’apporter à cet engrenage de mieux faire un bémol. Ralentir, voire ne rien faire sont également des qualités de développement personnel.

Quand la blogueuse Caroline de myinnertravel myinnertravel, un blog où elle relate de son voyage intérieur grâce aux médecines douces parle du livre The Things You Can See Only When You Slow Down von Haemin Sumin (en Français Les choses que vous pouvez voir quand vous ralentissez) je lui demande de suite de partager sur holistia les enseignements qu’elle en a tirés.

The things you can see only when you slow down – Haemin Sunim: un livre à lire…au ralenti

Quand Sandy me propose d’écrire un article sur le livre  » The things you can see only when you slow down « , je n’hésite pas une seconde. C’est l’occasion pour moi de mettre en pratique le principe clé de ce livre : prendre son temps. Je prends donc le temps de lire avec un esprit plus aiguisé afin de pouvoir vous en fournir un aperçu et quelques bonnes pensées.

Ce joli petit livre, facile à lire et magnifiquement illustré, nous offre de belles citations avec une philosophie asiatique. On a envie de le dévorer et le finir d’une traite. Mais c’est justement le conseil inverse que l’auteur coréen nous donne : Prenez le temps de méditer sur chaque passage. Posez le livre un moment. Rien ne sert de tout lire d’un coup, nous ne retiendrions rien.

Détrompez-vous, ce n’est pas uniquement un livre de citations, contrairement aux ouvrages  » une pensée par jour  » par exemple. Il y a aussi une partie de la biographie de l’auteur, ses expériences en tant que professeur bouddhiste. Le livre est construit sur différentes thématiques avec à chaque fois une introduction anecdotique : la pleine conscience, la passion, les relations, l’amour, la vie, le futur et la spiritualité.

Car ralentir a du bon:

Vous êtes plus à l’écoute:

D’une part de ses sentiments. Etre conscient de ce qui se passe en nous et laisser passer les émotions, les douleurs, comme elles sont venues, comme des nuages qui font leur vie. Le temps est un facteur clé : il faut laisser le temps aux émotions de partir d’elles-mêmes, ne pas se battre contre elles. Nous ne sommes pas nos émotions, ne nous identifions pas à elles. Mais chaque émotions, événement ou douleur est un message qui nous est envoyé. Prenons le temps de l’écouter.

D’autre part, il est primordial d’être à l’écoute des autres. La seule chose que cherche un ami lorsqu’il nous parle de ses problèmes, c’est que nous l’écoutions sincèrement. Sans chercher forcément une solution, ou la réponse à tout. Ecouter nous apprendra beaucoup plus que de parler de ce que l’on sait déjà.

Vous appréciez les petits plaisirs:

Le bonheur c’est trouver la joie dans les moments ordinaires. Les moines trouvent le bonheur dans les choses simples comme regarder les saisons se transformer, un repas simple. Et non pas dans le bonheur matériel temporaire. Pour les personnes  » éclairées « , chaque jour est une bonne journée, car rien ne peut leur enlever cette sagesse. Tout est éphémère, sauf ce que l’on a en nous.

La clé de la sagesse est de ne pas envier les autres. L’herbe est toujours plus verte chez le voisin, mais c’est une apparence. Chacun mène sa vie avec ses défis incontrôlables.
Il faut donc être reconnaissant de ce que l’on a. La gratitude est une pratique très bénéfique.

Vous apprenez à ouvrir votre cœur:

Il n’y a que le temps pour guérir un cœur blessé. Tout dans les relations a besoin de temps: il faut du temps pour gagner la confiance de quelqu’un, du temps pour pardonner, pour aimer. Au lieu de vouloir précipiter les choses, d’être impatient car ça ne se passe pas comme vous le souhaiter… laissez-vous et aux autres du temps. « The heart is slower than the mind. »

Pour conclure, le défi est de s’ouvrir aux autres et de se sentir connectés. La plupart des gens se questionnent sur le sens de la vie. Si nous écoutons vraiment notre coeur et nos désirs, et non pas les attentes des autres, nous trouverons notre chemin de vie.

Comment ralentir en pratique?

Vos pensées sont agitées, vous vous faites du souci pour tout, vous tergiversez?

Arrêtez-vous un instant.

Ramenez toute votre attention dans l’instant présent et respirez profondément. Répondez à ces questions : Qu’est-ce que vous entendez ? Qu’est-ce que vous ressentez ? Comment est le ciel?

Vous verrez plus clairement dans vos pensées et pourrez suivre votre intuition et votre coeur. A force de ralentir, vous atteindrez plus de sagesse.

« Il faut laisser le temps aux émotions de partir d’elles-mêmes, ne pas se battre contre elles. »

À propos de Caroline, myinnertravel

carolinemyinnertravel

my inner travel est mon parcours initiatique pour vivre le moment présent en pleine conscience. Au travers de mes expériences, je vous invite à découvrir des pistes pour vous reconnecter avec vous-même et développer votre potentiel énergétique. Made in Lausanne en conscience et bienveillance.