Troubles du sommeil : quelles aides de la médecine complémentaire ?

Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 30% des adultes souffrent de troubles du sommeil.

Que faire quand le sommeil ne vient pas et que l’on tourne en rond dans son lit? Ou bien comment minimiser les réveils nocturnes pour enfin avoir un sommeil réparateur? Comment arrêter le cercle vicieux du manque de sommeil?

Holistia a posé la question aux trois expertes suivantes:

 

  • Verena Barbara Gohl  , thérapeute en respiration reconnue par l’OdA KT, a répondu à la question pour l’association AFS . Elle nous explique en quoi la thérapie respiratoire est une méthode efficace pour les troubles du sommeil. L’Association Suisse de Respiration AFS (Atemfachverband Schweiz) a été fondée en 2008 et représente les intérêts politiques et professionnels de ses membres auprès du public et des services de santé.
  • Nathalie Fretz   travaille comme thérapeute MTC certifiée depuis 2007 et a son propre cabinet à Zurich-Wiedikon. Elle a terminé sa formation en MTC à la célèbre école de médecine traditionnelle chinoise Jim Skoien à Zurich.
  • Susanne Fischer dirige son propre cabinet de naturopathie Pura Vida à Oftringen. Grâce à sa formation en acupuncture, en nutrition selon la MTC et le Shiatsu à l’école de naturopathie de Lucerne ainsi qu’en biorésonance à Regumed, elle vit de sa passion qui est d’accompagner, soutenir et aider les gens à se débarrasser de leurs souffrances.

Dans cet article, les trois expertes discutent plus en détail de leurs méthodes et partagent leurs expériences.

Trois choses que vous devriez retenir de cet article :

Il y a autant de causes pour les troubles du sommeil qu’il y a de gens.

Selon la médecine MTC, le jour appartient au Yang et la nuit ou le repos au Yin. Un bon sommeil signifie donc que le Yin et le Yang sont dans un état harmonieux. Au cours du diagnostic, on découvre s’il s’agit d’un manque de Yin (« trop peu de quelque chose ») ou d’un excès de Yang (« trop de quelque chose »).

Les troubles du sommeil affectent plus les femmes que les hommes car elles subissent de nombreux changements hormonaux dans leur vie (cycle féminin, ménopause, bouffées de chaleur…).

Quelles sont les causes des troubles du sommeil ?

Susanne Fischer : Les causes des troubles du sommeil peuvent être complexes et peuvent déjà se trouver chez les enfants. Les troubles du sommeil sont un problème répandu et touchent plus de femmes que d’hommes. La pollution électromagnétique, la sur-stimulation, le stress, les hormones, la ménopause, les bouffées de chaleur, les horaires de travail irréguliers comme le travail en rotation, les contraintes sociales, les pensées ruminantes mais bien sûr aussi les plaintes physiques peuvent agir négativement sur le sommeil et ainsi affaiblir le système immunitaire. Parce que trop peu de sommeil affaiblit le corps et les performances diminuent.

Association Suisse pour la Respiration AFS : Il y a probablement autant de raisons différentes pour les troubles du sommeil qu’il y a de personnes : Inquiétudes, pensées ruminantes, angoisses, tensions, nervosité, sur-stimulation, stress, mais aussi des troubles physiques tels que les douleurs chroniques, un déséquilibre hormonal, une dystonie végétative, une arythmie cardiaque, l’asthme, ou l’hyperthyroïdie; également des circonstances sociales telles que les soins aux jeunes enfants ou parents âgés, problèmes relationnels, stress au travail, trop de responsabilités… etc. exercent une influence.

Nathalie Fretz :Les troubles du sommeil influencent notre bien-être et notre vie quotidienne. Les troubles du sommeil sont très répandus de nos jours. Le terme trouble du sommeil (insomnie) désigne l’altération du sommeil pour diverses raisons. Il existe trois formes différentes :

Troubles d’endormissement :

Un temps d’endormissement allant jusqu’à 30 minutes est considéré comme normal. Ceux qui éprouvent des difficultés à s’endormir ont donc besoin de beaucoup plus de temps, c’est-à-dire généralement d’une à plusieurs heures, voire ils restent éveillés toute la nuit.

Réveils nocturnes :

Les personnes atteintes ont un sommeil agité et superficiel (mauvaise qualité du sommeil). Ils se réveillent souvent la nuit, mais peuvent généralement se rendormir. Cependant, le temps de sommeil effectif n’est pas suffisant, c’est pourquoi les personnes concernées ne se sentent pas reposées le matin.

Se réveiller trop tôt :

Les personnes concernées se réveillent très tôt le matin (quantité) et ont du mal à se rendormir. C’est un phénomène typique chez les personnes âgées.

Comment votre méthode peut-elle aider ?

Association Suisse de Respiration AFS : La situation de la personne sera examinée dans son ensemble lors du premier entretien. Pendant le dialogue, la thérapeute portera son attention sur les schémas de respiration, la posture, l’intonation de la voix, la tension, ainsi que l’ensemble de la situation personnelle. La personne doit se sentir comprise et acceptée dans son cas personnel.
Tout comme le sommeil, la respiration naturelle n’est pas contrôlable, c’est plutôt un va-et-vient constant. C’est pourquoi la thérapie respiratoire est particulièrement adaptée aux troubles du sommeil. Par le travail sur les sensations corporelles et des exercices de respiration, ainsi qu’avec l’aide du travail manuel du thérapeute sur la table de massage, la personne apprend à faire confiance à son flux intérieur et à se sentir de plus en plus en sécurité. Elle découvre et accepte son corps comme une maison sûre dans laquelle elle peut se détendre et se reposer.
Les exercices qui sont donnés aux clients doivent être pratiqués régulièrement à la maison et sont complétés par des conseils pour la vie quotidienne, par exemple sur le lieu de travail, stimulant une meilleure perception de sa respiration, de son corps, augmentant le bien-être et la détente.

Susanne Fischer : La méthode de biorésonance est utilisée pour mesurer les facteurs de perturbation qui déséquilibrent le corps. Les cicatrices, les organes, la nourriture, les mycoses, les champignons, le pollen, etc. sont testés. En cas de perturbations, celles-ci peuvent exercer une forte pression sur l’organisme. Il réagit alors avec divers symptômes tels que les troubles du sommeil. Les disfonctionnements du corps, évalués avec le test, peuvent être corrigées dans un circuit kibernétique entre le client et l’appareil, grâce à une fréquence de profondeur, justement offerte par le dispositif de biorésonance. L’appareil de biorésonance contient un stock de plus de 500 images cliniques. Les informations du client (salive, sang, urine, cheveux, etc.) sont lues par l’appareil et le programme approprié est sélectionné. Le client est maintenant connecté à une électrode. Cette méthode de fréquence profonde est totalement indolore et pourtant très efficace car elle stimule le corps à se réorganiser. Les résultats sont étonnants. Les vibrations, qui agissent dans le corps selon le principe de la biorésonance, rééquilibrent l’organisme en traitant les douleurs présentes et ce, sans aucune douleur. Notre corps est programmé pour s’auto-guérir. La biorésonance soutient ces forces d’auto-guérison enfouies dans le corps.

Nathalie Fretz : Selon la MTC, le jour et l’activité appartiennent au Yang, la nuit et le repos au Yin. La santé signifie donc que le Yin et le Yang (et Qi=énergie) sont dans un état harmonieux. Si ce n’est pas le cas, des troubles du sommeil peuvent survenir. La distinction la plus importante dans le diagnostic est de savoir s’il s’agit d’un trop plein ou d’un manque. Voici les principaux cas de figures :

Stagnation du foie, Qi Stagnation (état de trop plein) :

Une cause très commune est la stagnation du Qi du foie. Le circuit fonctionnel foie (Gan) est responsable de la libre circulation de l’énergie (Qi). Si le Qi ne circule pas librement ici, le stress, la tension, la tension musculaire, la pression et la colère peuvent survenir. Sur le plan énergétique la circulation se fait moins bien au niveau du foie et le Qi stagne. Tout le Qi reste donc dans la poitrine et dans la tête. Il en résulte de l’agitation et, dans le pire des cas, des troubles du sommeil, car il y a trop d’énergie dans la zone de la tête.

Vide de sang (état de manque) :

Par vide sanguin (Xue Xu) nous entendons un vide énergétique du sang, qui ne doit pas nécessairement s’accompagner d’anémie en soi. Le sang est une substance particulière dans la MTC, car le Shen (esprit) y vit. Dans la MTC on essaie de l’expliquer en images ou en histoires : La nuit, Shen se baigne dans une baignoire pleine de sang. Quand il y a un vide de sang, la baignoire n’est pas complètement remplie et Shen est assis à moitié couvert, gelé, tendu et éveillé dans la baignoire. Et si notre Esprit-Shen n’est pas détendu et calme, nous ne dormons pas.

Il y a d’autres cas de figure, que je ne mentionnerai pas ici, ils dépasseraient le cadre donné à cet article.

Combien de séances sont nécessaires ?

Association Suisse de Respiration AFS : Après 3 à 5 séances, des améliorations significatives peuvent être observées, après 10 séances, le problème peut être résolu. En d’autres circonstances, par exemple si des problèmes mentaux plus profonds, comme des traumatismes ou des situations de vie insupportables, se cachent derrière les troubles du sommeil, une phase thérapeutique beaucoup plus longue et constante peut s’avérer nécessaire.

Nathalie Fretz : Les troubles du sommeil peuvent être traités efficacement par la MTC, avec peu d’effets secondaires. Grâce à un questionnement détaillé (anamnèse) de la personne atteinte, il est possible de détecter les états de trop plein ou de manque et de définir le traitement correspondant. Les méthodes les plus couramment utilisées sont généralement l’acupuncture et la phytothérapie (phytothérapie chinoise).
De manière générale les premiers succès dans le traitement des cas de trop pleins sont au rendez-vous après seulement quelques semaines, alors que les cas de manque nécessitent un peu plus de temps.

Susanne Fischer : Habituellement, 8 à 10 séances sont nécessaires pour obtenir un résultat mesurable. Cependant, cela dépend de la gravité du problème et bien sûr aussi de la coopération du client. Des traitements de suivi peuvent s’avérer nécessaires parce que le corps redemande de « vider » le trop plein.

Pour en savoir plus sur le sujet: