Se séparer ou rester ensemble?

Doit-on rester ensemble à tout prix? Quand est-ce judicieux de se séparer? Que peut-on attendre de son partenaire après de nombreuses années passées ensemble? Quel est le secret des couples heureux?

Un sujet délicat que Julianne Ferenczy, coach, médiateur et thérapeute en couple, aborde de manière ouverte et vivante.

Une perspective passionnante et incontournable!

Quels obstacles sont à franchir pour être heureux en couple à long terme?

Tout d’abord chacun doit clarifier pour soi-même si une relation à long terme signifie nécessairement le bonheur. Il y a des rencontres d’une courte nuit qui ont plus de profondeur, de sens, d’amour et d’intensité, que certaines relations de longue date dans lesquelles on aime et l’on vit chacun de son côté. La durée n’est donc pas la seule mesure du bonheur dans un couple, il se mesure aussi à travers la façon dont le rapport est vécu. La question est donc de savoir, à mon sens, comment pouvoir être et rester heureux, même après une longue vie commune, et quels obstacles/étapes sont à surmonter sur le long terme. Je fais une subdivision de ces étapes en trois niveaux, à savoir l’extérieur, l’intérieur et la perspective:

 

  1. Les conditions doivent être cohérentes. Nous associons le bonheur avec des conditions agréables. Ainsi, chaque partenaire devrait essayer de contribuer de manière positive à la relation en donnant du plaisir à soi et à l’autre.. Cela peut se faire de manière matérielle par de la générosité, ou émotionnellement à travers de l’amour et l’empathie, ainsi que spirituellement à travers notre vision au jour le jour. Nous essayons donc le plus souvent possible d’être ouverts, intéressés, agiles, enthousiastes et joyeux, avec la compréhension globale que nous-mêmes et notre partenaire en tant qu’être humain est déjà un «miracle» précieux dont nous pouvons nous réjouir.
  2. Dans chaque relation nous sommes tôt ou tard amenés à nous regarder dans le miroir. Nous croyons que le partenaire est toujours à blâmer pour notre mal. Avec la devise: Si seulement l’autre était différent alors je pourrais être heureux! Mais la raison de notre insatisfaction est toujours en nous-mêmes, et c’est notre grande chance! Nous pouvons donc entrer dans une grande relation d’amour avec nous-mêmes et à travers cet exercice, nous commençons à aimer l’autre de la même manière. Conclusion: qui s’aime, peut aussi aimer les autres. Plus nous nous comprenons, nous acceptons et nous aimons tels que nous sommes, plus nous développerons de la compréhension, de l’empathie et de l’amour pour notre partenaire. Dans le cadre de cette mise en miroir mutuelle, nous apprenons à communiquer «sans violence», c’est-à-dire à nous entendre sans reproche, ni blâme. Communiquer ses propres souhaits et idées, et aussi écouter l’autre avec un esprit ouvert, est l’art à développer.
  3. Dans tout couple de longue date, il s’agit à un moment donné de savoir quels sont les objectifs communs qui vont au-delà de la simple vie-de-couple. Sinon l’amour devient rapidement éphèmère. Nous ne vivons pas seulement de beaux aménagements d’intérieur, de programmes de télévision et des amis que nous rencontrons le week-end pour faire des grillades. Au contraire, nous nous exaltons par des visions et des activités qui nous font grandir ensemble, en tant que couple, au-delà de la routine quotidienne. Si l’on s’aime uniquement parce que jouer au tennis ensemble est très agréable, alors malheur à celui qui soudainement n’est plus en forme. Pour lui, son affaiblissement au filet peut aussi signifier la fin de sa relation. Au lieu de cela, partager des valeurs intemporelles dans les domaines telle que la spiritualité, la religion, la philanthropie, la protection des animaux ou de l’environnement, le soutien du voisinage, l’engagement politique, l’envie de prendre soin des autres, etc., fait ressortir du couple quelque chose de bénéfique pour d’autres personnes (1 + 1 = 3) et rend ainsi le couple non seulement significatif et heureux, mais aussi intemporel.

Après de nombreuses années de vie de couple, que peut-on « espérer » en termes de séduction ou d’attention?

Cela dépend toujours du type de relation et du type de personnes qui se sont rencontrées. Un couple qui a connu dès le début une relation plutôt bons copain, sans beaucoup d’érotisme et de séduction, ne mutera probablement pas plus tard au charmant chevalier et à la sulfureuse danseuse de Pôle-Dance.

Nous suivons tous dans notre comportement certains schémas auxquels nous aimons nous accrocher. Quand ceux-ci sont associés à une manque d’ouverture ou à un manque d’attention, dans lesquels nous sombrons par habitude, nous nous éloignons de l’autre (et de l’amour et du bonheur). Mais bien sûr,tôt ou tard, nous émergeons toujours de ces profondeurs, de ce désintérêt, grâce aux mots plus ou moins menaçants ou aux souhaits exigeants du partenaire. Les couples peuvent retrouver l’inspiration et le soutien mutuel pour aller au-delà de leurs habitudes et limites émotionnelles, ensemble essayer de nouvelles choses, se passionner pour des choses, être ensemble « séduits » par la vie, permettre encore et encore de nouvelles rencontres avec soi-même et les autres, et tout particulièrement être attentifs aux petites choses de la vie à deux.

Le moyen le plus facile pour réaliser cette attention est la gratitude. Chaque matin on peut se réveiller et se dire à soi-même et parfois même à l’être cher: Merci que nous soyons (toujours) ensemble. Quel miracle!

« Merci, que nous soyons (toujours) ensemble. Quel miracle! »

Comment percevoir la routine comme quelque chose de positif dans un couple?

La routine signifie que l’on maîtrise si bien une chose que l’on n’a plus à réfléchir à la façon de la faire. Ça devient une habitude à force de le répéter régulièrement et  l’on y devient expert. Au mieux, nous devenons même des maîtres. Ainsi, dans la relation de couple, nous fournissons par ex. à chaque réveil le parfait baiser du matin. Chaque retour à la maison est accompagné d’une étreinte épanouissante et la parfaite maitrise de « je t’écoute et tu me racontes ta journée » o. Après chaque querelle le sexe merveilleux de réconciliation. Tous les samedis après le petit déjeuner, on déambule ensemble à travers le marché. Chaque Noël, quand la famille est réunie sous l’arbre, il y a le même repas préféré. Et même au lit, vous savez déjà ce qui va arriver.

Car pourquoi, tout d’un coup, ne plus donner à l’autre ce qui lui plaît tant? Il n’y a donc guère de surprises, mais pas de mauvaises non plus. Et moins de déceptions. Parce qu’on peut compter sur la routine. On peut se détendre, se laisser aller et être heureux ensemble. La vie elle-même se chargera de l’imprévisible, qu’on veuille ou pas. Et quand les coups durs arrivent, une bonne dose de routine dans le couple ne peut pas faire de mal. Parce que chacun sait par habitude comment rendre l’autre heureux!

« Parce qu’on peut compter sur la routine. On peut se détendre, se laisser aller et être heureux ensemble »

Les enfants sont un grand bonheur, mais ils constituent souvent un défi pour le couple. Que conseillez-vous?

La chose la plus importante que les couples devraient promettre avant la naissance de leur premier enfant est que le bonheur parental vient toujours en premier! Car seuls les parents heureux peuvent rendre les enfants heureux. Inversement, les adultes insatisfaits, émotionnellement et mentalement sous-alimentés ne sont ni des modèles positifs ni des sources de bonheur et d’amour pour leurs enfants (et pour personne d’autre).

Par conséquent, il est important de prendre régulièrement une pause en couple, un rendez-vous à deux qu’on appelle aussi « Quality Time ». Pour cela, on devrait entretenir de bons contacts avec les grands-parents et les baby-sitters et permettre aux enfants d’être heureux même sans les parents.

Comment savoir si cela vaut encore la peine de rester en couple, ou quand vaut-il mieux se séparer?

Les conflits arrivent même dans les meilleures familles. Ils font partie de la vie, peuvent être très créatifs et nous aider à développer, grâce aux querelles et disputes, plus de compétences en amour et en bonheur. Mais pour chacun d’entre nous, il y a des signes d’intolérance relationnelle. Dès que sa limite supérieure est atteinte, on devrait se prendre la liberté de suivre son propre chemin. Comme tout le reste, les mariages et les couples sont sujets à la variabilité et ont un caractère éphémère. Et l’amour et le bonheur ne sont pas mesurés par l’endurance. Partir au bon moment peut même témoigner de plus d’amour et de compréhension. Il y a des signes sur trois niveaux indiquant que le moment de la séparation est arrivé:

 

  1. Les choses blessantes prennent le dessus dans le couple et représentent plus de 50% par rapport aux gestes d’amour et de tendresse physique, aux compliments et consentements, aux échanges, au respect mutuel et à l’appréciation du partenaire affichée devant les autres.
  2. Nos désirs de vie et de développement personnel ne trouvent ni écho ni soutien auprès du partenaire et nous ne nous sentons pas inspirés dans notre avancement.
  3. Les deux partenaires ne parviennent pas (plus) à apprécier l’autre comme un individu passionnant dans son individualité, sa différence, sa complexité et son indépendance et à en tirer un profit mutuel.

Lorsque le moment de la séparation arrive bel et bien, on remercie l’amour et le temps partagés et laisse partir tout sentiment de vengeance ou de non-pardon. Au lieu de cela, on se réjouit des possibilités nouvelles et pas encore vécues et sait que même l’ex-partenaire veut juste être heureux. Parce que sinon on reste coincé dans une relation malheureuse, tandis que l’autre a pris, au moins émotionnellement, depuis longtemps la poudre d’escampette. Si les deux sont intelligents, aussi dans l’intérêt des enfants éventuellement impliqués, alors ils se séparent avec l’attitude: Que chacun de nous devienne très heureux, peut-être même avec un autre partenaire aimant qui lui convient mieux à partir de maintenant – au moins jusqu’à nouvel ordre!

JulianneFerenczy_2017

Julianne Ferenczy est née à Hambourg et vit en Suisse depuis 2016. Elle s’appuie sur son expérience d’avocate, médiatrice et coach auprès de couples et de familles, ainsi qu’en tant que conférencière en contenu bouddhiste, ainsi que «Fachfrau für Lebensfragen» et artiste de cabaret, sur scène avec GLÜCK – BITTE HER DAMIT! et actuellement LIEBE – BITTE SOFORT & FÜR IMMER! Elle propose son «coaching de vie» éclairant, présenté avec humour, vivacité et puisé du quotidien également dans le cadre de séminaires.

Photo: Brooke Cagle on Unsplash

Une fois par mois une consultation d’holistia dans la boîte aux lettres: