Technique Alexander

0 / 5
Imprimer

La Technique Alexander est synonyme d’économie de mouvement et d’une pensée saine.

Dans le cadre de la thérapie et des cours, on prend conscience des mauvais comportements et des postures erronées que l’on a dans la vie quotidienne.

La force mentale et les mouvements physiques – c’est-à-dire ce que l’on pense, ce que l’on vit et ce que l’on fait – sont mis en harmonie durant les leçons.

Au lieu de traiter les symptômes, la méthode indique une voie pour procéder à des changements utiles.

Les Thérapeutes en Technique Alexander resp. Professeurs de Technique Alexander/Coaches en Technique Alexander, qui ont reçu une formation spécifique, apprennent à leurs clientes et à leurs clients comment exercer une influence positive et efficace sur leur corps. Les changements sont sensibles après seulement quelques séances thérapeutiques, et il est possible d’appliquer dans la vie quotidienne ce que l’on a appris. On se sent de plus en plus fort, performant et en bonne santé.

 



Observation et expérimentation avec les thérapeutes sont essentielles.

Les thérapeutes en Technique Alexander utilisent dans leur enseignement des situations du quotidien, tels que se tenir debout, marcher, s’asseoir, se lever, travailler à l’ordinateur, etc. Le contact manuel et des directives verbales permettent au client et à la cliente de faire l’expérience de la qualité et des effets d’un fonctionnement bien coordonné et économique, libéré de tensions. On leur apprend à comprendre le fonctionnement du contrôle primaire et ses interdépendances physiologiques, et à l’aide de l’inhibition et de directives mentales à composer toujours mieux avec soi-même et à améliorer ainsi sa qualité de vie.

Bien des personnes évoquent avoir connu lors de leur première expérience avec la Technique Alexander une attention accrue, des perceptions plus intenses et une détente agréable. Toutefois, certaines modifications du comportement qui ont lieu lors des séances peuvent d’abord sembler étranges et même fausses. En effet, les vieilles habitudes sont évaluées comme justes par nos impressions sensorielles. Des pensées et informations qui influencent l'action conduisent cependant progressivement à une appréciation plus fiable de notre propre perception sensorielle et l’inconnu devient familier.

  • En cas de troubles fonctionnels de l’appareil locomoteur

Les maux de tête, les douleurs à la nuque, aux épaules et au dos, dans les articulations, les jambes, les pieds, les bras et les mains, etc.

  • En cas de troubles causé par le stress ou psychosomatiques

De symptômes fatigue chronique, hyperactivité, bégaiement, vertiges, problèmes circulatoires et digestifs, séquelles d'un traumatisme, troubles du sommeil et du comportement alimentaire.

  • En cas de troubles de la respiration ou de la voix

Asthme et enrouement

  • En cas de séquelles suite à une maladie ou un accident

De douleurs rhumatismales comme l’arthrite, l’arthrose, la fibromyalgie, les maladies de la colonne vertébrale. Elle soutient la réhabilitation après une hernie discale, un coup du lapin et une opération des articulations.

  • À titre préventif

Etre attentif à l’aménagement de son quotidien professionnel et privé. Pour les seniors, garder leur souplesse physique et psychique. Pour les artistes, exploiter leurs potentiels. Pour les sportifs, éviter les blessures.



Ajouter une évaluation

Merci de votre commentaire qui va aider les lecteurs du site à faire leurs choix. Les commentaires sont soumis à nos présentes conditions générales. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *