Que faire quand votre environnement ne veut pas que vous changiez?

Tout d’abord c’est un processus normal que votre système ne veuille pas que vous changiez. Vous faites partie d’un système qui a trouvé un certain équilibre par la prise de position de chacun des membres.

Prenons un exemple: « Vous êtes mère de famille et avez pris le rôle de manageuse de famille en organisant tout pour la famille, vos enfants et votre mari. En cours de route, vous remarquez que vous êtes au bord du burnout car vous n’avez plus la capacité physique et mentale par manque de temps pour vous, rien faire…. Votre système famille va forcément avoir du mal à accepter que vous souhaitez changer cette situation. »

Alors comment faire?

Voici deux pistes tirées de mon expérience personnelle ou celle de mes clients:

1. La méthode douce

En faisant comprendre à votre système que votre problème est aussi leur problème. Si je reprends l’exemple du burnout maternel, vous pouvez avoir une discussion avec votre conjoint sur votre état de santé et clairement lui dire que vous devez vous organiser autrement avant que cela empire jusqu’à une situation de non-retour (repos clinique prescrit). Mettre en lumière les possibles conséquences du statu quo aide à faire bouger le système vers votre changement souhaité. Pour cela il est important de mentionner les conséquences « Si je continue ainsi, je vais faire un burnout total et ne pourrai plus m’occuper des enfants » et dire exactement ce que vous souhaitez « Pour cela j’ai besoin d’une après-midi par semaine pour moi tout seule pour remonter la pente ». Le système pourra ainsi plus facilement changer car il est devenu conscient des possibles conséquences du statu quo.

2. La méthode forte en changeant et imposant son changement.

Si je reprends le même exemple, en arrêtant simplement de se positionner en organisatrice de tout le monde, lâcher consciemment certaines tâches et « attendre » que le système réagisse. Comment réagira le système? Au pire des cas les enfants ou le mari pourront commencer à se plaindre que telle ou telle chose n’est pas organisée comme d’habitude.

À ce moment-là il est important de reconfirmer fermement sa nouvelle position au système « Je vous laisse gérer cela, je n’ai désormais plus le temps de gérer cette tâche » sans se justifier. Je conseille de commencer par des petites actions de repositionnement en ayant un but précis. Par exemple « Si j’arrête de m’occuper de ces 3 tâches, j’arrive à faire une heure de yoga par semaine qui va m’aider à me détendre ». Pour arriver à imposer ce changement il est utile de se rappeler les conséquences du statu quo « Si je continue à ce rythme, je vais faire un vrai burnout et je ne pourrai plus m’occuper de mes enfants du tout, donc c’est mieux pour la famille que je me dégage cette heure de yoga pour moi ».

Bien sûr le système famille va essayer pendant un certain temps de retourner à la situation de départ. Mais une fois qu’il commence à voir les effets positifs du changement ou que vous maintenez suffisamment longtemps votre nouvelle position, un nouvel équilibre se formera sur la base du changement. Dans le cas de l’organisatrice de famille cela veut dire que soit votre système famille considérera le fait de vous voir plus détendue comme quelque chose de positif pour la famille, soit il prendra simplement l’habitude que « mercredi soir maman va au yoga ».

Pour réduire ce temps de « rééquilibrage » je recommande d’implémenter le changement sous forme de routine (« mercredi soir yoga ») pour éviter de négocier à chaque fois (« est-ce que je peux aller au yoga mardi soir? »).

« Tout d’abord c’est un processus normal que votre système ne veuille pas que vous changiez. »

Par expérience personnelle et celle de mes clients, c’est souvent la combinaison des deux formes qui marche car le système n’a pas forcément de conséquences positives issues de votre changement. Par exemple si vous êtes la collègue qui dit toujours oui et faites les tâches des autres, en commençant à dire non, vos collègues ne verront pas forcément cela comme étant positif.

En résumé, affirmer son changement et avoir une certaine endurance pour imposer son changement est la condition pour la réussite d’un changement.

La récompense?! Une vie plus alignée avec vous-mêmes et vos besoins et un environnement qui vous respecte et respecte vos besoins.

Une fois par mois, une inspiration de holistia par émail :