La trahison : comment panser cette blessure invisible ?

Les blessures émotionnelles laissent des traces profondes et influencent quotidiennement nos réactions. Elles ne se voient pas mais peuvent être pourtant bien plus douloureuse qu’une blessure physique.
Si au lieu d’aborder ces blessures avec l’aide d’un psychothérapeute on demandait au corps quelle est sa blessure, comment il la vit et ce dont il a besoin pour se guérir ?
C’est ce qu’a testé Frédérique en travaillant sa blessure de la trahison grâce à la kinésiologie.

Pourquoi avez-vous décidé de consulter un thérapeute?

Car il y avait un schéma qui se répétait depuis plus de 10 ans dans ma vie : pourquoi j’attire un certain type d’homme avec un certain type de comportement qui fait que la relation ne dure pas et que je me sente trahie et tellement blessée après.
Je suis convaincue que certaines maladies graves viennent des séquelles énergétiques de blessures émotionnelles non guéries. Une raison de plus pour faire régulièrement un travail sur soi.

Qu’est-ce qui vous a fait choisir la kinésiologie en particulier?

Il y a 4 ans, la kinésiologie m’avait déjà permis de résoudre des soucis d’abus dans le monde professionnel (mobing) et dans la famille ainsi guérir mon manque de confiance envers les autres. Ne voulant plus ressentir ces blessures profondes, je pensais que la kinésiologie était la solution la meilleure, car en psychothérapie j’avais déjà étudié la question de manière assez superficielle.

Comment la kinésiologue a t’elle identifiée votre blessure?

 

Après une discussion avec la thérapeute pour préciser l’objectif de la séance, ainsi que les tests musculaires (test permettant au corps et non notre mental de donner sa réponse). Le problème fut bien cerné et les tests musculaires édifiants (réponses très précises sur des cas précis).

Comment avez-vous travaillé la blessure de la trahison?

Une séance de 2h a suffi pour guérir ce schéma, bien que normalement, il aurait fallu 2-3 séances. La thérapeute a identifiée grâce aux tests musculaires comment le corps a enregistré cette blessure, nous avons ensuite fait le processus de guérison et enfin elle a vérifié par un dernier test musculaire si la guérison de la blessure était totale. Ce fut très complet.
Après la séance j’ai eu quelques exercices de visualisation (image du cocon) à faire à la maison pour travailler sur mon sentiment de protection.

« Une séance de 2h a suffi pour guérir ce schéma . »

A propos de Frédérique

Frédérique est une femme dynamique de 43 ans qui après des années de mobing au travail l’ayant conduit à un burnout a eu le courage de quitter son travail pour se lancer à son compte et vivre de sa passion et qui grâce à l’aide des médecines complémentaires a pu se remettre complètement de son burnout. Un exemple à suivre.

Une fois par mois, une inspiration de holistia par émail :